Lundi 16 Avril 2018

Ce matin c’était ma première journée de stage au Musée de l’Holocauste de Montréal.

Je suis arrivée à 9h30 sur le lieu du site où j’ai pu rencontrée les deux collaboratrices avec qui je vais travailler ces trois prochaines semaines : Marie-Blanche Fourcade et Andréa Shaulis. Cette journée était vraiment comme une première journée d’introduction afin de vraiment me familiariser avec les locaux ainsi que l’équipe du musée.

Suite à une première visite des bureaux, j’ai eu la chance de discuter avec Marie-Blanche et Andréa à propos des trois semaines à venir. Nous avons vaguement discuté des missions principales du musée : « préserver le passé au présent pour le futur ». Nous avons également de ce que j’allais pouvoir observer et faire pendant mon séjour au musée.

Après notre entrevue, je me suis dirigée vers le musée où j’ai pu vraiment redécouvrir l’exposition permanente sur l’Holocauste avec en bonus, un Ipad sur lequel était installé une application interactive proposant différentes approches pour la visite : « Histoires de vie de survivants de l’Holocauste », « Enfants et adolescents durant l’Holocauste » et « Déconstruire l’Holocauste ». J’ai d’ailleurs profité de mon passage dans les galleries pour prendre quelques photos que vous trouverez ci-dessous.

Aux alentours de 14h, Andréa m’a initié à l’utilisation de la base de donnée du musée qui compile l’ensemble de ses ressources numériques : témoignages audios, les documents administratifs concernant les pièces de collections et les images numérisées de ces dernières avec un historique complet du passé de l’objet et de l’ancien propriétaire. En effet, il est important de savoir que la collection complète du musée n’a été construite qu’à partir de dons extérieurs et non pas d’achats.

Pour la fin de mon après midi, j’ai visiter entièrement le site du musée qui propose bon nombre de ressources en ligne comme les  trois expositions virtuelles existantes, certains objet phares de la collection du musée, un regroupement de témoignages vidéos des survivants de l’Holocauste et finalement les ressources pédagogiques que le musée propose.

J’ai vraiment apprécié cette journée et les gens que j’ai rencontré sont tous très compétents au même titre que passionnés par ce qu’ils font. Au vu de comment ma première journée s’est déroulée au Musée, je suis sure que le meilleur est encore à venir. J’ai hate de découvrir la suite et j’espère que vous aussi !

À la prochaine,

Manon-Jeanne Bedel